Thursday, March 21, 2013

Urbex Tips: Equipement


Et voilà, mon premier post en français, j'ai décidé de traduire les articles que je fais en français parce que je sais que des personnes parlant français lisent ce blog. Je ne traduirai que les articles « textes », les articles concernant mes photos ne seront pas traduits, vu qu'il n'y a pratiquement pas de texte et que ce qui compte, c'est l'image, bref...

Donc, j'ai récemment reçu sur mon compte Tumblr et Deviantart des messages concernant ma technique photographique ou des questions concernant l'urbex en général. J'ai donc décidé de faire une série d'articles portant chaque fois sur un sujet défini, histoire de rassembler un peu mes réponses à un endroit. Le sujet du premier article de cette série est : l'équipement.
Je ne parlerai pas ici de l'équipement photographique, mais bien de l'équipement que j'emporte avec moi lors de mes explorations. J'achète la plupart de mon équipement en magasin de sport. Alors, voici ce que j'emporte avec moi en plus de mon matériel photographique :
  • Kit de premier soin
  • Une lampe de poche Maglite à piles
  • Une lampe de poche à dynamo
  • Barres de céréales
  • Petite bouteille d'eau
  • Produit nettoyant pour les mains
  • Piles de rechange
  • GSM


Kit de premier soin :
Il est composé d'un petite bouteille de désinfectant, de quelques compresses stériles et de quelques sparadraps. Les occasions de se blesser sont nombreuses lorsque l'on fait de l'urbex, même lorsque l'on fait attention, il est donc important de pouvoir nettoyer et protéger une blessure le plus rapidement possible. Un jour, alors que j'explorais un charbonnage abandonné, je marchais dans des herbes hautes et je n'avais pas remarqué une planche avec de longs clous rouillés à terre, j'ai malencontreusement mis mon pied dessus, et un des clous à traverser ma chaussure et s'est planté dans mon pied. Comme quoi, on a beau faire attention, il y a toujours un moment où on fini par se blesser.

Lampes de poches :
J'ai toujours deux lampes de poches avec moi, ainsi que des piles de rechange. La lampe principale que j'utilises est une petite maglite à Led qui éclaire jusqu'à 30m. Elle fonctionne à pile et c'est pour elle que je prends des piles de rechange avec moi. La seconde est une petite lampe d'appoint à dynamo. Je ne l'utilises pour ainsi dire jamais, elle est surtout là au cas où la maglite ne fonctionnerait plus ou si je la perdais. Comme elle fonctionne à dynamo, je suis sûr qu'elle ne sera jamais en panne de piles et donc d'avoir toujours un éclairage minimum avec moi.

Nourriture :
Lorsque je pars faire de l'urbex, je pars en général pour la journée, j'emporte donc des barres de céréales avec moi. C'est mieux qu'un sandwich de mon point de vue, parce que moins encombrant et à haute valeur énergétique. J'emporte aussi une petite bouteille d'eau pour boire sur place, et généralement j'ai une autre bouteille d'eau que je laisse dans la voiture.

Produit nettoyant pour les mains :
C'est un produit sans savon et anti-bactérien. Très utile en urbex parce qu'on ne sait jamais trop ce que l'on touche, et qu'on est toujours content de pouvoir avoir les mains propres.

GSM :
Indispensable en cas de problèmes afin de pouvoir appeler du secours. Néanmoins, il ne faut pas trop compter dessus parce que dans certains environnements, on n'a pas de réseau, et il est donc iunutilisable. C'est le cas lors d'explorations souterraines ou lors d'explorations de structures militaires telles que des forts ou des réseaux de bunkers où le béton empêche le réseau d'arriver. C'est pour cela qu'il faut toujours prévenir une personne extérieure de l'endroit où l'on va et de l'heure à laquelle on compte rentrer. Personnellement, je dis toujours à ma femme où je pars, elle a accès à ma carte googlemap et sait donc avec précision où se trouve l'endroit. Une fois sur place, je lui envoie un message pour lui confirmer que je suis bien là (parfois certains endroits sont inaccessibles, et je me rabats donc sur un autre endroit...). Elle sait aussi l'heure à laquelle je reviens, et lorsque je quitte l'endroit, je lui téléphone pour lui dire que je me mets en route. Elle sait que si à partir d'une certaine heure elle n'a pas de nouvelles de moi, c'est qu'il y a un problème (ce qui, heureusement, ne m'est pas encore arrivé !).

Une autre astuce important à savoir concernant le téléphone en urbex, c'est qu'il ne faut jamais oublié de le mettre en mode silencieux au cas où il se mettrait à sonner en pleine exploration. Pour l'anecdote, j'ai eu le cas une fois en exploration. J'étais dans une crypte abandonnée en dessous d'un cimetière, qui lui n'était pas abandonné, et alors que je prenais des photos, un ami m'appelle. Mon téléphone n'était pas en mode silencieux, et la sonnerie s'est mise à résonner dans toute la crypte, de quoi réveiller les morts ! Discrétion assurée...;-) Depuis, c'est une des premières choses que je vérifies avant de partir en exploration. Dernier truc avec le téléphone, ça a l'air bête, mais n'oubliez évidemment pas de le recharger avant de partir, un téléphone à plat est totalement inutile...

Vêtements :
Au niveau de la tenue vestimentaire, je mets des vêtements que je peux salir et éventuellement déchirer sans remords. Les couleurs que je favorise sont des couleurs plutôt sombres et neutres, comme le noir, le brun, le gris, le bleu foncé,... L'idée c'est de passer le plus inaperçu possible, de ne pas attirer l'attention et de pouvoir se dissimuler si besoin est. J'ai déjà croisé d'autres photographes sur des sites, et certains ne passaient pas inaperçu : un jour j'ai vu un type avec un t-shirt orange fluo, vraiment très discret !

Au niveau des chaussures, je porte des grosses chaussures de marche. Elles sont assez solides pour protéger mes pieds. Celles que j'ai choisies ont également des semelles qui ne font pas trop de bruit, je n'ai pas vraiment envie que l'on puisse me repérer à chacun de mes pas . Lorsque l'on fait de l'urbex, il faut toujours penser discrétion !

Je porte également toujours des gants pour protéger mes mains. J'ai mis pas mal de temps à trouver le type de gants idéal, mais je l'ai finalement trouver. Je cherchais des gants robustes, qui puissent protéger mes mains de blessures éventuelles, du genre des gants de travail, mais ceux-ci sont souvent assez large et donc peu pratiques pour la photo. C'est en traînant au rayon sports à voile que j'ai trouvé les gants parfaits (voir photo) : des gants robustes pour résister à l'eau et aux cordages, ils serrent bien la main comme des gants en laine, et surtout, le must, l'index et le pouce sont ouverts au niveau de la dernière phalange, ce qui est extrêmement pratique pour manipuler l'appareil photo !



Voilà, je pense que c'est tout pour l'équipement que j'emporte avec moi en urbex. J'espères que ce petit article vous sera utile ! ;-)


Réactions :

0 commentaires:

Post a Comment